Programme

Tous ensemble, on garde le CAP !

Continuons à développer notre ville pour qu'il soit toujours plus agréable de vivre à Arville, Awenne, Hatrival, Lorcy, Mirwart, Poix, Saint-Hubert, Vesqueville... TOUS ENSEMBLE, ON GARDE LE CAP !

PROJET CAP 2018

Saint-Hubert : Ville et Villages « Nature & Bien-être »

Plus qu’un programme, c’est un PROJET GLOBAL et une AMBITION à court, moyen et long terme que nous voulons vous présenter pour

Saint-Hubert et ses villages !

Cette vision, voilà déjà six ans que CAP y travaille. Et nous voulons la poursuivre avec vous !

Toute l’équipe de CAP 2018 porte l’ambition d’une Commune solidaire et conviviale :

  • Une Commune où qualité de vie, nature et bien-être sont essentiels ;
  • Une Commune qui se développe grâce à ses atouts touristiques, patrimoniaux et économiques ;
  • Une Commune qui utilise ses forces pour favoriser la création d’activités commerciales et d’emplois ;
  • Une Commune qui associe ses citoyens à son fonctionnement ;
  • Une Commune dont les forêts et la tranquillité permettent de se ressourcer ;
  • Une Commune ouverte à l’innovation et aux partenariats entre secteurs public et privé ;
  • Une Commune respectueuse de l’environnement et attentive aux générations futures.

Nous avons tous et toutes la conviction que notre Ville et nos Villages ont en eux toute la beauté, la chaleur et l’originalité pour attirer habitants et touristes.

Nous vous présentons ici la façon dont l’équipe CAP 2018 souhaite poursuivre concrètement ce projet au fil des législatures à venir.

Tous ensemble, on garde le CAP !

Ce programme est aussi disponible en version pdf téléchargeable.

La santé se définit en termes de politique médicale de proximité, de prévention, de bien-être, mais aussi de mobilité, de logement, d’accès aux loisirs, ...

La responsabilité générale de la Commune est essentiellement de mettre en place des actions et des infrastructures permettant à chacun d’évoluer dans un cadre de vie épanouissant et rassurant.

LE PROGRAMME DE CAP :

  • Mettre en place une résidence-service : logements autonomes pour personnes âgées avec des services et moyens à disposition (coiffeur, cafétéria, pédicure, etc.).
  • Etendre le nombre de lits au Home Herman (dossier déjà en cours pour 61 lits).
  • Repenser les cantines scolaires : qualité des repas distribués et apprentissage à l’alimentation saine.
  • Développer les possibilités de transport pour faciliter l’accès pour tous les citoyens aux soins médicaux et paramédicaux.
  • Lancer une campagne « un geste, une vie ».
  • Créer une plaine de sports pour personnes âgées.
  • Restaurer le Parcours Vita.

Par des actions ciblées, tant individuelles que collectives, notre Commune doit, dans la mesure de ses compétences, s’efforcer de lutter contre les inégalités qui peuvent frapper les uns et les autres.

Il s’agit de protéger ceux qui en ont besoin et de ramener de la dignité là où elle fait défaut ; de permettre à tous un accès aux services de proximité de la Commune ; de permettre la création de structures répondant aux demandes ; d’apporter des solutions tout en suscitant de la solidarité entre citoyens.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Créer une Maison Citoyenne, par exemple dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale : lieu de rencontre, d’écoute et de partage, réunissant par exemple Pause-parents, un Espace Public Numérique, etc.
  • Créer des plates-formes d’entraide, de solidarité, d’échanges (« boîtes à donner », …) en favorisant la mise en place de synergies entre citoyens dans les villages et les quartiers.
  • Soutenir, notamment via le CPAS, les différentes associations actives dans ce secteur dans leurs actions quotidiennes.
  • Favoriser les échanges intergénérationnels.
  • Rénover la salle des jeunes d’Arville.
  • Organiser l’accueil des nouveaux habitants de manière structurée et conviviale.
  • Envisager la création d’un restaurant social où pourraient être employées des personnes en voie de reclassement.

L’enseignement communal est un lieu d’épanouissement, de développement et de tolérance ouvert à toutes et tous, dans le respect des conceptions philosophiques et idéologiques de chacun. Il se doit d’être proche tant de chaque enfant que de l’environnement.

Nous voulons que ce lieu soit ambitieux, actif, créatif et porteur de valeurs de solidarité, avec le souci d’aider à donner des réponses aux préoccupations actuelles.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Garantir et renforcer l’encadrement éducatif.
  • Donner les moyens au corps enseignant de dispenser certains cours en adéquation avec notre extraordinaire environnement naturel.
  • Continuer à proposer une large palette d’activités extra-scolaires.
  • Réorganiser la sortie des écoles pour assurer une sécurité maximale de nos enfants.
  • Proposer aux écoles de s’ouvrir à des experts bénévoles.
  • Initier une réflexion pour un enseignement de type alternatif (par exemple de type ENOVA) sans entrer en concurrence avec ce qui existe.
  • Poursuivre le partenariat avec la ville d’Abomey (Bénin).

L’accès à la culture, la participation à une vie culturelle, sont des droits essentiels pour tout citoyen. Ces droits sont des terreaux pour la démocratie. Leur mise en œuvre relève de la responsabilité de chacun, tant des citoyens que des pouvoirs publics et de la Commune.

La culture permet de mettre en valeur le patrimoine local. Elle crée de la cohésion sociale, en donnant un sentiment d’appartenance. Elle contribue à l’épanouissement des citoyens et à l’ouverture d’esprit vers les autres.

La Commune doit œuvrer pour favoriser, soutenir, encourager toutes les créations artistiques et initiatives culturelles. En le faisant, elle favorise d’ailleurs l’intérêt et la création de retombées économiques.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Mener des initiatives culturelles spécifiques en rapport avec « Saint-Hubert, une Commune nature et bien-être » : festival, foire du livre nature, …
  • Créer un Musée de la chasse.
  • Créer ou trouver un lieu afin de disposer d’une salle d’envergure pour accueillir et développer de grandes initiatives culturelles.
  • En cas de déménagement des services communaux, évaluer la possibilité de récupérer la maison communale comme lieu culturel.
  • Repenser les possibilités de visite de la Basilique et, notamment, y exposer les aubes.
  • Relancer une fanfare communale.
  • Poursuivre les actions liées à notre récent statut de « Capitale Internationale de la Trompe de Chasse », et soutenir le dossier de candidature pour la reconnaissance par l’UNESCO de la Trompe de Chasse au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
  • Imaginer un programme de type « OSE ton village » : faire vivre son village, son histoire.

Le sport bénéficie au corps et à l’esprit. Il contribue également à la création et au développement de liens sociaux.

CAP 2018 veut soutenir de tels bienfaits pour la population en mettant en place des initiatives, en créant et entretenant les outils et les infrastructures nécessaires aux pratiques sportives et à l’accueil des supporters, en réalisant des programmes de développement sportif, en aidant, dans la mesure de ses moyens, les clubs, les groupements, les adeptes, de toutes catégories et de tous âges, sans oublier ceux qui sont à la recherche de résultats.

La Commune doit également veiller aux valeurs comme le respect de soi et des autres, la solidarité, l’apprentissage de la tolérance, le sens des responsabilités.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Veiller, notamment grâce à l’obtention de subsides nécessaires, à ce que les sports pratiqués dans notre ville et nos villages continuent à bénéficier d’infrastructures et d’équipements adéquats : nouveau complexe pour le football, rénovation des terrains de tennis et ajout d’un terrain, création de terrains multisports et d’un dojo, acquisition de nouveaux équipements pour la salle de musculation.
  • Favoriser la délocalisation de certaines activités (yoga, par exemple) vers les villages.
  • Maintenir la subvention annuelle de fonctionnement de 165.000 € pour les activités du centre sportif.
  • Poursuivre le développement d’infrastructures récréatives locales et de modules destinés aux jeunes et aux ainés.
  • Poursuivre le développement des activités de l’aérodrome civil et favoriser des synergies (ex : terrain de tennis dans les hangars pendant l’hiver).
  • Veiller à ce que des vélos électriques soient mis à la disposition du public en partenariat avec des acteurs privés locaux.
  • Réaménager les horaires de la piscine pour en augmenter l’usage et maintenir un couloir libre pour les nageurs même pendant les périodes de cours.
  • Créer et entretenir des circuits VTT permanents, un parcours trail, une connexion vers le RaVel de Libramont et veiller à la connexion entre les différents sentiers et parcours.

L'économie est la base du développement d'une Commune. Une activité économique locale adéquate crée de l'emploi, du logement et permet d'offrir une qualité de vie, de réaliser un projet urbain d'envergure, de donner des facilités de déplacement, ...

Un dynamisme économique attire de nouveaux habitants et leur donne l'envie de s’installer, de s'impliquer dans la vie locale et de travailler sur place. CAP 2018 veut stimuler les ressources locales, dynamiser l'intérêt économique pour notre entité et encourager la cohésion et la solidarité par des initiatives d'économie sociale, de travail adapté.

Tout cela nécessite des efforts constants, des attentions, de la vigilance, du soutien mutuel.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Créer un environnement typique propice au développement commercial et artisanal, en s’appuyant notamment sur les atouts de la rénovation urbaine.
  • Réorganiser les différents marchés : horaires du marché du mardi ; sécurité routière ; regroupement de différents marchés ; marchés, locaux, saisonniers et originaux ; mise en place de système de covoiturage solidaire.
  • Attirer de nouveaux commerçants en phase avec notre image « Capitale Européenne de la Chasse et de la Nature » et les responsabiliser quant à leur implication dans la vie de Saint-Hubert.
  • Notamment grâce au soutien du GAL, se concerter avec les producteurs locaux, dont les agriculteurs, afin de les mettre en valeur, de les supporter dans leurs démarches et de créer avec eux des synergies.
  • Diversifier les fonctions de la forêt au-delà de la filière bois et de la chasse ; développer l’aspect touristique et commercial avec de nouveaux revenus à la clé.
  • Soutenir la nouvelle association des commerçants, des artisans et des indépendants.
  • Développer une politique urbanistique pour les commerçants : dimension des terrasses, mobilier homogène, décoration et couleur des façades harmonieuses, ville plus attrayante avec un sujet central : « Saint-Hubert - Commune Nature et Bien-être ».
  • Développer des actions conformes à notre statut de commune du commerce équitable.
  • Fidéliser les achats sur la commune via la mise en place d’une monnaie locale spécifique, d’une carte de fidélité propre à Saint-Hubert.
  • Identifier les pistes en vue de valoriser économiquement certains espaces, dont le zoning, en collaboration avec l’ADL.

Chacun est en droit de vivre dans un logement décent en tant que lieu de vie et d'épanouissement de manière à mener une vie conforme à la dignité humaine. CAP 2018 entend se sentir responsable de l'accessibilité du logement pour tous dans notre Ville et nos Villages.

CAP 2018 veut jouer un rôle dynamique en cette matière notamment en veillant à la salubrité des logements, en luttant contre l'inoccupation des logements, en recherchant les moyens permettant aux personnes de tous âges, de tous états de santé, de tous statuts, de disposer d'un lieu de vie adapté et chaleureux.

CAP 2018 a aussi l'ambition de développer de l'harmonie dans son patrimoine immobilier et de l'équilibre entre les espaces vitaux de chacun. Sensible à l’avenir de notre planète, CAP 2018 veut mener une sensibilisation à l'égard des économies d'énergie, d'eau et des moyens de construction.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Se doter d’une politique urbanistique visant à l’embellissement de Saint-Hubert et ses villages, dans l’objectif d’augmenter le bien-être.
  • Développer la ZACC (Zone d’Aménagement Communal Concerté) en veillant à créer un quartier convivial et chaleureux.
  • Favoriser l'habitat pour tous les budgets / modes de vie / publics.
  • Encourager les habitats partagés et intergénérationnels.
  • Favoriser l’écoconstruction et le développement durable.
  • Viser la quiétude des quartiers et veiller à la cohérence esthétique des logements.
  • Mettre en place des primes conséquentes à la rénovation pour la valorisation des maisons modestes.

LLe tourisme est l’un des vecteurs majeurs de notre projet économique. Il fait notre renommée et notre prospérité en générant des moyens financiers et en créant de l’emploi.

Notre titre de « Capitale Européenne de la Chasse et de la Nature » doit être valorisé et diffusé.

L’histoire, les légendes, le terroir, l’environnement et la nature verdoyante : tels sont les atouts de Saint-Hubert, qui font son originalité, sa fierté et son identité.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Garantir la coordination cohérente entre le RSI, l’ADL, la Maison du Tourisme, le GAL et le Grande Forêt de Saint-Hubert, grâce à la plateforme touristique les regroupant.
  • Renforcer un tourisme de qualité en soutenant les acteurs du tourisme dans diverses initiatives telles que :
  • La mise en valeur des collections privées pour les exposer aux touristes (et aux habitants) ;
  • L’augmentation de la capacité d’accueil, notamment, au niveau de l’hébergement pour répondre au manque de chambres de qualité adéquate ;
  • L’organisation de visites de la cité par les habitants (« Maison des guides ») et le recours aux experts locaux afin de mettre leurs savoirs à disposition des touristes ;
  • Le développement, l’augmentation de journées à thèmes et des packages week-end « nature et forêt », « logement insolite », « champignons », « brame » ;
  • La création de la maison de la randonnée (80% des touristes viennent faire de la marche) et l’amélioration des sentiers pédestres et leur fléchage ;
  • L’utilisation de la forêt de manière optimale, en employant des moyens modernes et en proposant des attractions innovantes ;
  • La mise en place de parcours sensoriels (nu-pieds) ;
  • L’organisation d’un accueil spécifique des touristes, par exemple, le lundi par une présentation et une dégustation de produits locaux à la Maison du Tourisme.
  • Rechercher le meilleur équilibre entre forestiers, chasseurs, touristes, faune et flore sauvages. Réfléchir au concept de « chasse ».

Le patrimoine, c'est autant les biens matériels (tels que le bâti, les paysages, l’environnement), que les biens immatériels (tels que le savoir-faire, les traditions). Le patrimoine, c'est l’identité d’un territoire, les témoignages de son histoire, de ses racines, de ses évolutions. Il est le cadre de vie, la carte d’identité d’une commune. Il contribue à lui donner un sens, une authenticité, une résonance même économique.

Nous devons préserver, valoriser et faire connaître notre prestigieux patrimoine par une politique urbanistique bien présente, par des projets audacieux et par la recherche de collaborations et de financements. Il nous faut faire raconter à notre Ville et nos Villages leurs richesses, leurs attraits dont nous sommes tellement fiers !

LE PROGRAMME DE CAP

  • Poursuivre la rénovation urbaine et, à l’issue des travaux de l’axe Nord-Sud, lancer les démarches pour l’axe Est-Ouest (de la piscine à l’église Saint-Gilles).
  • Embellir ou créer nos entrées de Ville et Villages pour matérialiser l’arrivée dans un Saint-HuVERT : le visiteur pénètre naturellement dans un environnement particulier ; certaines de ses spécificités sont annoncées par des panneaux.
  • Lancer un projet d’envergure pour le Palais Abbatial et le Quartier Abbatial, dont la Commune n’est pas propriétaire : poursuivre les prises de contact en cours avec la Région Wallonne et des investisseurs privés. Veiller à rester au centre de toutes les réflexions pour qu’ils redeviennent le cœur économique de la Commune.
  • Aménager l'étang derrière la piscine en espace récréatif.
  • Réfléchir à l’utilisation optimale de la voie charretière, l’avenue des chasseurs ardennais, les classes vertes, l’ancien arsenal et les contours de la Basilique.
  • Mettre au budget le dossier, déjà finalisé, de rénovation et de mise en valeur de la Porte du parc.
  • Imaginer les possibilités de créer des points d’eau dans la Ville, complétés chacun par un espace spécifique (bancs, sculptures, végétaux de collection, fontaines).
  • Créer diverses zones avec espaces verts, mobilier urbain, parcours multi-sensoriel et jeux pour enfants.
  • Améliorer globalement la signalétique en français et en wallon (avec utilisation de QR-codes) : patrimoine exceptionnel, petit patrimoine, nom des rues.
  • Améliorer le fléchage des promenades existantes et créer de nouvelles promenades didactiques : balade du sonneur, promenade des Moulins, promenade des Sabotis.
  • Imaginer de nouveaux types de promenades (ex : sentier méditatif, voies lentes entre les villages, circuit des artisans) et préserver les points de vue. Valoriser Saint-Hubert en tant que « commune pédestre ».
  • Flécher les parkings et créer des WC publics. Augmenter le nombre de poubelles publiques.
  • Prévoir des cimetières paysagers et forestiers (pour y répandre les cendres des défunts, y planter un arbre de mémoire ou établir un chemin de recueillement).
  • Construire ou réhabiliter des fontaines d’eau.
  • Utiliser davantage l’espace devant la Basilique dans un objectif de convivialité et dans le respect de consignes claires.
  • Réfléchir à la création d’un parc naturel avec les communes voisines…

La mobilité dans notre Commune doit permettre l’accès facile pour chacun aux espaces publics, récréatifs, sportifs ou sociaux, tout comme elle doit favoriser les déplacements liés aux commerces et aux activités diverses. Un plan de mobilité multimodal et efficace doit veiller à ce que chacune de ses activités se passe dans un environnement où règnent la sécurité et la sérénité.

Les liens entre les Villages et la Ville sont à développer et entretenir. Des moyens de déplacement alternatifs sont à favoriser.

Le plan de mobilité est un outil pour rencontrer ces préoccupations. Mais les principales personnes concernées sont les citoyens de l'entité.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Déplacer les services communaux et du CPAS dans l’actuel centre administratif : nombreux parkings disponibles, accès aux personnes à mobilité réduite, ascenseurs. Le projet est en cours depuis deux ans et CAP a veillé à ce que des sommes importantes soient provisionnées pour couvrir les frais d’installation et de déménagement.
  • Accentuer l’entretien et la rénovation des voiries communales.
  • Soutenir un système de mobilité, incluant tous types de véhicules, transports en commun, transports de marchandises, vélos, sans oublier les piétons et les personnes à mobilité réduite. Développer et sécuriser l’ensemble de ces aspects, tant en ville que dans les villages.
  • Poursuivre la mise en place du plan de mobilité.
  • Poursuivre le travail de réfection des trottoirs suivant un calendrier établi pour l’ensemble de la législature.
  • Etendre les parkings et prévoir des aires pour voitures et vélos électriques. Mettre en place des incitants en vue de l’usage de vélos électriques.
  • Continuer à développer les voies lentes et les pistes cyclables.
  • Soigner les liens entre les villages et la ville avec des sentiers et des chemins adaptés.
  • Analyser les besoins des usagers et tenter d’y répondre en collaboration avec les services publics (TEC).
  • Veiller à garder une attention particulière pour les personnes à mobilité réduite et personnes âgées, notamment avec un accès approprié aux bâtiments publics et des places parking aux dimensions adéquates.

"Nous sommes la première génération qui est confrontée avec la gravité du changement climatique et nous sommes la dernière à pouvoir y remédier" (Barack Obama – novembre 2015).

L’équipe de CAP 2018 soutient la lutte contre toutes les pollutions et les gaspillages, pour la protection de la nature et de la biodiversité, pour le soutien aux espèces animales et végétales en difficulté.

De même, nous nous voulons soucieux de la défense de la qualité de l'air et de l'eau, de notre cadre de vie.

Nous voulons vous inviter à faire de même. Ces actions peuvent d'ailleurs créer de l'emploi et susciter des projets privés.

LE PROGRAMME DE CAP

LE PROGRAMME DE CAP

  • Poursuivre la rénovation et la rationalisation du réseau, des réservoirs et des captages.
  • Soutenir la politique de création des stations d’épuration : aujourd’hui à Awenne, demain à Vesqueville.
  • Vendre l’excédent d’eau produite aux communes voisines qui en manquent.
  • Rester vigilants afin d’assurer en permanence une qualité optimale de l’eau.
  • Soutenir le projet de lagunage au camping et en développer d’autres.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Donner un maximum d’importance au secteur environnemental car il est fondamental en soi et conforme au projet global de « Saint-Hubert – Nature & Bien-être ».
  • Poursuivre la réduction du recours aux pesticides et la sensibilisation du public et des agriculteurs.
  • Promouvoir le recours à la biodiversité et la lutte contre les déchets.
  • Valoriser les circuits courts pour des produits plus « propres » et plus naturels.
  • Faire plus intensément de Saint-Hubert une ville Maya : « de la graine au miel », avec davantage de prés fleuris et d’aide aux citoyens désireux de s’inscrire dans ce programme.
  • Envisager des actions ponctuelles : distribution de semences, un arbre / un enfant, création d’hôtels à insectes, notamment via des comités de quartier, etc.
  • Construire une politique globale cohérente tant sur le type de flore (arbres) que sur le type d’agriculture, de même que sur la gestion de la chasse.
  • Conjointement avec les services provinciaux, porter une attention particulière à la gestion des cours d’eau.
  • Mener une politique active de reboisement en accord avec nos engagements en termes de biodiversité.
  • Garantir une gestion forestière respectueuse de l’environnement.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Poursuivre l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics.
  • Terminer le remplacement des éclairages publics énergivores par des moyens plus adaptés.
  • Poursuivre la politique entamée en matière d’économie d’énergie et d’eau, de recours aux énergies renouvelables.
  • Inciter les particuliers aux mêmes économies d’énergie et à la limitation des gaspillages, par une sensibilisation adaptée et des primes.
  • Rentabiliser au maximum les compétences de notre éco-passeur dans les secteurs publics et privé ; lui conserver sa tribune dans le bulletin communal et le mettre proactivement en contact avec les personnes qui ont obtenu un permis de bâtir.
  • Lancer des initiatives spécifiques : petites hydroliennes, réseau chaleur.
  • Attribuer des primes à l’énergie pour les investissements de panneaux photovoltaïques ou poêles à pellets et/ou à bois.

Les finances communales, c'est le nerf de la guerre. Elles donnent les moyens utiles et nécessaires pour assurer une qualité de vie aux citoyens. Elles sont le résultat d'un périlleux équilibre entre, d’un côté, les rentrées financières (les aides, les subsides, les taxes) et, de l’autre, les dépenses liées à son rôle de proximité dans la société. Mais ces rentrées sont toujours revues et corrigées, rarement à la hausse, alors que les dépenses, elles, ne cessent de s'amplifier.

Si les finances doivent évidemment permettre de gérer efficacement la Commune au quotidien, elles doivent aussi l'aider à assurer le développement et la prospérité de la Ville et des Villages dans une vision à moyen et long terme.

Ne pas faire, c'est appauvrir, c'est voir sa population se déplacer pour se rapprocher des facilités dont elle a besoin. Investir pour mieux vivre. Telle est l’ambition de l‘équipe de CAP 2018.

LE PROGRAMME DE CAP

  • Octroyer un budget participatif par quartier pour des projets particuliers. Prévoir un budget « citoyen » pour des projets proposés par des habitants de l’entité.
  • Pas d’augmentation, à l’initiative de la commune, des additionnels au précompte professionnel et au précompte immobilier.
  • Solliciter tous les subsides disponibles (wallons, fédéraux, européens, auprès de la grande région) via un chasseur de primes.
  • Imaginer d’autres sources de revenus, notamment via le tourisme et une meilleure exploitation de notre patrimoine.

Les citoyens sont des êtres matures et responsables. Vous demandez à être entendus, à vous exprimer plus régulièrement, à ce que vos remarques et propositions soient prises en considération.

Etre consulté une seule fois tous les six ans ne vous suffit pas : l’équipe de CAP 2018 est le relais de votre demande. La « démocratie participative » est le fil rouge de l'ensemble du programme de CAP 2018. Les idées, les forces, la générosité de la population sont une richesse qui doit être un pilier de l'essor de notre entité.

Nous voulons vous permettre d’exprimer votre volonté fédératrice et mobilisatrice, rue par rue, quartier par quartier, dans la ville, dans les villages. Nous voulons renforcer les solidarités de proximité, l'entraide, l'échange de savoir-faire. Nous voulons que chacun soit acteur de son environnement immédiat. Avec des relais directs vers la Commune, avec une implication de toutes les personnes concernées et motivées.

Une bonne communication positive et constructive doit soutenir cette ambitieuse innovation.

CAP 2018 : l’éthique avant tout !

Chaque membre de la formation CAP 2018, et donc notamment chaque futur élu, s’est engagé à respecter un code de déontologie appelé « Charte d’engagement ».

Cette charte formalise les valeurs fondamentales de CAP, à savoir :

  • Solidarité ;
  • Respect ;
  • Démocratie participative ;
  • Compétence ;
  • Disponibilité ;
  • Information.

Ces valeurs sont la traduction d’une éthique que le groupe CAP 2018 veut appliquer strictement, dans un souci de transparence et d’équité envers les citoyens.

Démocratie participative : le citoyen au centre de l’action de CAP !

CAP 2018 veut vous impliquer dans le système politique communal, vous responsabiliser, vous permettre de mieux connaître les rouages de fonctionnement de notre Commune.

Pour cela, chacun d’entre vous :

  • Doit être régulièrement consulté,
  • Doit pouvoir disposer de moyens pour donner son avis,
  • Doit être écouté et recevoir des réponses à ses suggestions.

C’est dans ce contexte que ces comités de quartier ou de village seront mis en place. Ils pourront disposer de budgets participatifs afin de réaliser certains projets propres à leur quartier. Ces comités permettront de créer un sentiment d’appartenance, de bien-être, de dynamisme, de solidarité entre les citoyens.

Communication : un citoyen informé est un citoyen concerné !

Pour vous permettre de vous sentir concernés par la vie de votre Commune, vous devez être informés valablement, régulièrement, en temps opportun.

Vous devez avoir accès à des moyens de communication multiples et surtout mis à jour régulièrement: revue communale, site web communal, réseaux sociaux.

Parmi les actions de communication, l’équipe de CAP 2018 souhaite :

  • Veiller à ce que chaque nouvel habitant reçoive un accueil particulier et les informations adéquates.
  • Equiper la salle du conseil communal de moyens techniques pour une meilleure audition des débats.

Cadastre : une visibilité optimale !

Il est fondamental de réaliser un inventaire complet des services et initiatives à la disposition des citoyens de notre Commune. Il devra être diffusé vers l’ensemble de la population. Il permettra d’identifier les manques et d’étudier les possibilités d’y remédier.

Cette initiative concerne différents domaines : social, santé, éducatif, associatif, touristique, patrimoine, hébergement, sportif, culturel.