Candidats

Tous ensemble, on garde le CAP !

Continuons à développer notre ville pour qu'il soit toujours plus agréable de vivre à Arville, Awenne, Hatrival, Lorcy, Mirwart, Poix, Saint-Hubert, Vesqueville... TOUS ENSEMBLE, ON GARDE LE CAP !

Merci pour la confiance que vous nous avez à nouveau accordée. Grâce à votre soutien, nous pouvons continuer le changement nécessaire au développement de notre ville et de nos villages.

  • 9 sièges pour CAP 2018 et Jean-Luc Henneaux Bourgmestre
  • 6 sièges pour Dyn@m'IC
  • 2 sièges pour PluS

Tous ensemble, nous gardons le CAP !

Les élus - cliquez sur un nom pour accéder à sa présentation :

Les suppléants - cliquez sur un nom pour accéder à sa présentation :

Jean-Luc HENNEAUX

 

Receveur régional

 

56 ans

 

Vesqueville

 

jeanluc.henneaux@cap-2018.be

 

Jean-Luc a 56 ans et est directeur financier à la Commune de Libin. Il a toujours vécu dans la Commune de Saint-Hubert dont il apprécie le calme et la qualité de vie. Conseiller communal depuis 1994, échevin de 1994 à 2000, Jean-Luc est notre maïeur depuis 2012. Un maïeur impliqué, qui circule quotidiennement au sein de Saint-Hubert et ses villages, à l’écoute des citoyens. Un maïeur qui maitrise ses dossiers à 100% et qui préfère les actes réfléchis et le réalisme aux beaux discours.

 

Jean-Luc aime prendre des projets en main :

 

« Et cela tombe bien, dit-il, car chez CAP, nous n’en manquons pas ! CAP, à mes yeux, c’était bien le changement attendu pour Saint-Hubert. En plébiscitant notre liste en 2012, vous l’avez validé. Avec acharnement, durant ces six dernières années, nous avons défendu et mené à bien de nombreux dossiers au profit de la population. Je pense, entre autres, à la maison médicale, la crèche, l’aérodrome, les lotissements, la rénovation urbaine, la rénovation des écoles, la rénovation rurale aussi, avec la place d’Arville…

 

C’est un travail à long terme dans lequel nous nous sommes engagés. Pour aboutir, il doit être conduit sur plusieurs législatures. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me présenter à nouveau lors du suffrage du 14 octobre. Je le fais avec la conviction que notre Commune est maintenant engagée dans la bonne voie et qu’il faut continuer. C’est en équipe qu’il faut avancer dans cette voie et nous avons la chance d’avoir été rejoints par de nouveaux candidats dynamiques et enthousiastes.

 

Les projets ne manquent pas, les défis non plus : la gestion de notre eau, l’évolution de la démographie de notre Commune, le sport ou les finances sont quelques points parmi d’autres auxquels je suis très attaché. Je souhaite également porter une attention particulière aux voiries dans les années à venir.

 

La proximité avec la population, avec laquelle j’ai partagé difficultés et succès, est quelque chose que j’apprécie par-dessus tout. J’ai appris qu’être Bourgmestre nécessite une bonne capacité d’écoute. Quand on prend la peine d’écouter les citoyens, on en ressort enrichi. Et quand on prend la peine d’expliquer les problèmes aux gens, ils comprennent toujours les enjeux et les contraintes.

 

Mon engagement politique, c’est d’assumer la responsabilité des charges qui me sont confiées et de mener à bien les projets pour lesquels les citoyens m’ont élu. Et j’ai la chance de pouvoir compter sur le précieux soutien de mon épouse Annick, de notre famille, de nos amis, pour mener à bien cette mission passionnante et prenante. »

Christine CHALON-PALIZEUL

 

Infirmière-enseignante

 

45 ans

 

Saint-Hubert

 

christine.palizeul@cap-2018.be

 

Qui suis-je ?

 

Une question qui se résume en quelques mots :

 

  • Dynamique, à l’écoute et motivée, mes centres d’intérêts tournent autour du bien-être, de l’échange avec autrui, et ce, toujours dans une attitude positive et bienveillante.

 

Pourquoi Cap ?

 

  • Parce que LE TOUS ENSEMBLE prend tout son sens dans cette équipe organisée, motivée, et incontestablement citoyenne, qui véhicule les valeurs qui me représentent.

 

Pourquoi me présenter aux élections ?

 

  • Y a-t-il plus honorable projet que celui de vouloir consacrer du temps pour prendre soin de sa propre commune et de ses citoyens en se mettant à leur service ?

 

Saint-Hubert et ses villages regorgent de ressources qui doivent avant tout être préservées, et pour certaines, développées de façon durable et responsable.

 

Mon engagement se résume en ces quelques mots :

 

  • Une volonté de construire, en étant à l’écoute de tous, et pour le bien-être de chacun.

Arnaud COLLETTE

 

Assistant social

 

25 ans

 

Saint-Hubert

 

arnaud.collette@cap-2018.be

 

Issu d’une famille borquine d’origine, fils d’André Collette et Ariane Servais, petit-fils de Raymond Collette, Suzanne Guebels, Jean-Pierre Servais et Hélène Martin, j’habite à Saint-Hubert depuis ma naissance.

Joueur de football au RFC Saint-Hubert, je joue aussi en salle au Mini Foot Saint-Hubert.

Assistant social de formation, je travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire de SOS Enfants.

Ma profession et la fibre sociale qui m’habite depuis toujours me conduisent à rencontrer chaque jour des personnes, jeunes et moins jeunes, auxquelles j’apporte mon aide pour identifier leurs besoins. C'est dans cette optique que j'ai souhaité m'investir dans l'équipe CAP 2018, une équipe riche en diversité, en idées novatrices, qui veut aller à la rencontre du citoyen et qui a aussi un goût prononcé pour les traditions, le patrimoine, le terroir.

Mon rêve ? Que tous les citoyens borquins, les habitants de Saint-Hubert et ses villages, se connaissent, partagent ensemble leurs idées pour les porter vers les représentants politiques et ainsi rapprocher citoyen et politique.

En plus des atomes crochus que j’ai naturellement tissé avec le domaine social et le sport, je suis attaché aux traditions, à la culture, à une cohésion sociale où règne proximité, partage, solidarité. A Saint-Hubert, avec ses splendides petits villages comme alliés, nous sommes gâtés par la qualité de vie au sein d’une nature préservée où il fait bon vivre. Ce patrimoine et cette culture, nous devons continuer à les chérir, continuer à les embellir et ainsi renforcer notre titre envié de « Capitale européenne de la Chasse et de la Nature », et aussi celui de « Capitale internationale de la Trompe de Chasse ». Une réflexion prioritaire doit être accordée à l’avenir du quartier abbatial, au centre de ces multiples titres honorifiques, afin de mettre en valeur le cœur historique de Saint-Hubert.

En ce qui concerne tant la jeunesse que nos aînés, il faut absolument conserver un tissu social qui apporte une dynamique à nos citoyens de tous âges, un confort de vie de grande qualité à tous. Les projets de création d’une Maison Citoyenne et d’une Résidence Service portés par CAP 2018 m’intéressent particulièrement à ce titre.

En une phrase...

« Nous sommes des Ardennais fiers de notre commune. Alors, ensemble, unissons-nous pour porter Saint-Hubert à la hauteur de nos aspirations et de la richesse de son nom ! »

Anne HARTMAN-HENNEAUX

 

Employée administrative

 

52 ans

 

Arville

 

anne.henneaux@cap-2018.be

 

Anne Henneaux est employée administrative auprès de Vivalia et vit à Arville. Epouse de Bernard Hartman, elle est la maman de Thomas (27 ans), François (25 ans) et Hélène (23 ans).

 

En tant que Conseillère communale depuis six ans au sein de la majorité CAP, Anne a eu l’occasion de prendre en main de nombreux dossiers, avec enthousiasme, rigueur, loyauté et toujours cette dose de bon sens qui la caractérise. La récente formation de trois ans qu’elle a suivie dans le domaine des sciences administratives lui apporte également un solide bagage dans cette mission.

 

« L’équipe CAP m’a fait confiance pour mener à bien les domaines de compétences qu’elle m’a attribués : la présidence de la CLDR m’a apporté énormément de satisfaction et m’a permis de découvrir dans la pratique les rouages de l’administration, l’organisation d’une commission citoyenne, … »

 

Outre la randonnée, le théâtre fait partie des centres d’intérêts d’Anne, qui est membre et actrice de la troupe locale de Vesqueville depuis 30 ans. A ses yeux :

 

« Le théâtre, c’est la somme d’individus qui, en formant une équipe, s’investissent pour relever un défi et offrir quelque chose à un public en donnant le meilleur de soi. En ce sens, la politique et une représentation théâtrale sont largement comparables : quand la pièce est distribuée, les rôles sont choisis et chacun d’eux a son importance, chacun a sa part de responsabilité pour la réussite du projet. Et c’est le public qui donne tout son sens à la représentation, comme la population donne tout son sens à tout acte politique. Le rôle de la troupe sera de faire passer son message, le rendu de son investissement en donnant la possibilité à chacun dans le public d’y trouver son compte. C’est vrai au théâtre comme dans la vie politique. »

 

Issue du milieu agricole, maman (fière mais craintive pour l’avenir) de deux fils éleveurs de chevaux et bovins à titre complémentaire, le monde de l’agriculture et de tout ce qui touche à la ruralité la passionne particulièrement.

 

« Le développement des circuits courts et d’une agriculture plus saine me tient à cœur. Travailler pour développer une ouverture sur un autre regard vers l’agriculture et une revalorisation de ce milieu pour une collaboration plus saine entre les acteurs liés de près ou de loin à ce milieu, est un projet sur lequel je souhaiterais travailler.

La mise en valeur du petit patrimoine fait également partie de mes priorités, car il est le témoin de la richesse de notre passé ; il démontre combien nos racines et nos ancêtres ont enrichi notre territoire. »

 

Si Anne a décidé de se présenter aux prochaines élections, c’est parce que

 

« Beaucoup de choses ont été faites en six ans par la majorité CAP et il y en a encore énormément à réaliser. Et pour moi on n’abandonne pas les choses avant qu’elles ne soient bien engagées ou entièrement menées à bien. »

 

Et Anne résume ainsi son engagement au sein de CAP :

 

« Continuer à développer les conditions pour que chacun se sente bien dans notre commune … donner l’envie à d’autres d’y venir et d’y rester ! »

Jean-Louis BROCART

 

Photographe indépendant

 

61 ans

 

Hatrival

 

jeanlouis.brocart@cap-2018.be

 

Jean-Louis Brocart, c’est le sénior de l’équipe CAP 2018. Et notre Monsieur « 100 idées à l’heure » !

 

Il habite sur la Commune de Saint-Hubert depuis (presque) toujours ...

 

« Et je vis à Hatrival depuis 2000 avec Cristine mon épouse, précise-t-il. Nos trois enfants ont quitté le nid depuis un moment…

 

Photographe professionnel, j’ai mis quelque peu ma carrière en veilleuse depuis que cette fonction d’échevin m’est "tombée dessus" il y a trois ans, afin de pouvoir m’y consacrer pleinement… C’est pour moi un engagement passionnant et enrichissant, même si, quelques fois, il génère de sacrées prises de tête …

 

C’est avec toujours le même enthousiasme que je me présente à nouveau lors des élections communales du 14 octobre avec la volonté de continuer le travail entamé ! »

 

L’un des projets phares de cette législature, c’est la Rénovation Urbaine ! Jean-Louis explique :

 

« Essentielle au coeur de Saint-Hubert (de la Ville mais aussi de l'entité), elle va déterminer la vitalité de notre Commune pour de nombreuse années.

 

C’est bien plus qu’un « ravalement de façade » : il s’agit d’un changement radical de l’aménagement urbain, d'une rénovation de l’usage de notre Ville. L’objectif est de donner la priorité aux piétons pour une approche plus sereine et plus profitable à notre commerce local par une mobilité adaptée. Et de mettre en valeur notre riche patrimoine, tout en développant une politique culturelle digne de notre cité. »

 

Tous ensemble, on garde le CAP!

Josianne PETIT-COULON

Infirmière

 

57 ans

 

Awenne

josianne.petit@cap-2018.be

 

Josianne Petit réside à Awenne depuis 35 ans. Elle est mariée et maman de Julien et Amandine Coulon.

 

Assistante médicale au Ministère de la justice, Josianne est également Conseillère au CPAS depuis 9 ans.

 

Avec le sourire et la chaleur qui la caractérisent, Josianne nous explique son engagement :

 

« J’ai eu le plaisir d’intégrer le groupe CAP en 2006. En tant que Conseillère au CPAS, j’estime devoir poursuivre avec intégrité, justice et fermeté, une politique de confort pour nos ainés, une politique d’aides transitoires pour nos plus démunis, une politique d’accueil et de soutien à nos jeunes générations.

 

Je souhaite continuer à mettre à la disposition du groupe CAP 2018 ma disponibilité, mon enthousiasme et mes compétences sociales.

 

Amateure de marches, de randonnées et de courses à pied, je suis avant tout une femme de terrain. A travers les marrainages et les parrainages , je découvre chaque jour une réelle motivation de nos bénévoles et de nos citoyens à améliorer tous ensemble la qualité de nos balades forestières.

 

Passionnée de lecture, de jardinage et de voyages, je retrouve toujours avec bonheur mon village et mon petit paradis vert.

Et comme l’a écrit Cicéron : " Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais " ».

 

Tous ensemble, on garde le CAP !

Kevin DEBOURSE

 

Magasinier

 

29 ans

 

Poix-Saint-Hubert

kevin.debourse@cap-2018.be

 

Habitant à Poix avec son épouse Jessica et leurs deux enfants, Kevin, c’est le bon conseil au coin de la rue : il est magasinier-vendeur dans le centre de Saint-Hubert et aime prendre le temps de renseigner ses clients avec le sourire. Sa profession lui permet d’être en contact régulier avec les habitants de la Commune, de les écouter.

 

Se mettre au service des habitants de la Commune est naturel pour Kevin. Ainsi, depuis plusieurs années, il s’investit sans compter comme bénévole au sein du Royal Syndicat d’Initiative de Saint-Hubert.

 

Kevin explique sa décision de rejoindre CAP 2018 :

 

« Je me retrouve dans les valeurs que ce groupe défend : collaboration, consultation citoyenne, compétence, dynamisme, bien-vivre dans notre Commune, …

 

En 2012, j’étais persuadé que CAP pouvait changer notre Commune, et je ne m’étais pas trompé ! Six ans plus tard, le constat est clair : meilleure gestion de Saint-Hubert et ses Villages, amélioration de la vie de notre Commune et de la convivialité qui y règne, nombreux travaux dans l’ensemble de la Commune, etc.

 

Je suis convaincu CAP 2018 peut encore améliorer le bien-être de tous… Je veux m’investir dans cette équipe pour continuer à faire bouger les choses, notamment dans les différents projets que CAP 2018 souhaite poursuivre ou lancer dans le domaine du tourisme. Je pense, par exemple, à la création d’une Maison de la Randonnée. »

 

Tous ensemble, on garde le Cap !

Anne BERG-JADOUL

 

Enseignante

 

58 ans

 

Awenne

 

anne.berg@cap-2018.be

 

Née à Arlon en 1959, j’habite à Awenne depuis mon mariage avec Gérard Jadoul en 1981 à la fin de nos études de philologie classique (langues anciennes, latin et grec) à l’Université de Louvain. Nous avons 5 enfants. J’ai enseigné dès le début dans le secondaire libre à Saint-Hubert, principalement le latin de la 1ère à la 6ème secondaire mais aussi le français dans les sections de qualification et de professionnel.

 

J’ai toujours porté un grand intérêt à la vie associative en devenant active notamment dans le comité local de la Ligue des Familles où j’organise bénévolement depuis 26 ans la programmation du “Théâtre à l’école” pour les écoles maternelles et primaires de tous les réseaux de la commune et de séances tout public dans le cadre du Noël au Théâtre. Dans ce domaine, j’ai encouragé la commune à s’affilier la Maison de la Culture de Marche par le biais de la Cellule Haute Lesse pour renforcer cette organisation et assurer d’autres animations culturelles. J’y défends aussi d’autres projets culturels tels que la diffusion du “Prix Versele” pour encourager les enfants des écoles à la lecture de livres de qualité littéraire.

 

Selon la devise latine “mens sana in corpore sano” (un esprit sain dans un corps sain), je pratique depuis longtemps l’athlétisme au ROCA (à Rochefort) où j’apprécie l’ambiance intergénérationnelle d’un petit club, les deux entrainements par semaine et les compétitions des w-e.

 

Je complète mes intérêts culturels par ma participation à l’académie de dessin de Marche et aux stages de l’AKDT de Libramont chaque été.

 

Je suis entrée dans le groupe CAP lors des élections précédentes en tant que représentante d’Ecolo depuis de nombreuses années. A l’intérieur du groupe, je peux y défendre autant des valeurs environnementales de développement durable et solidaire que sociales et culturelles. Lors de cette mandature, en tant que présidente de la Bibliothèque, j’ai voulu renforcer les partenariats avec différents milieux de Saint Hubert tels que les écoles de la ville et des villages par des animations, expositions et projets d’élèves, et aussi tels qu’Andage et le Centre de détention ou encore la Maison des Jeunes et garderie extra-scolaire, crèche et Pause Parents.

 

Je voudrais lors de ce prochain mandat améliorer l’accès de tous à des activités culturelles et artistiques qui permettent à la population de la ville et des villages de se rencontrer et de vivre plus convivialement. Améliorer ces rencontres dans des lieux encore mieux adaptés, mettre en valeur le potentiel qui existe dans la population, poursuivre et compléter l’offre mise en place (apéros du Parvis, galerie du Bailly, partenariats avec le CIEP, ...) . La culture nous unit, développons-la, partageons-la.

 

Ensemble gardons le CAP !

Laurent BREUSKIN

 

Chef de projet

 

47 ans

 

Saint-Hubert

 

laurent.breuskin@cap-2018.be

 

Papa attentif de trois enfants, Laurent est originaire de Saint-Hubert et amoureux de sa Commune. Il est passionné par le patrimoine et l’histoire de Saint-Hubert. C’est pourquoi il s’investit dans plusieurs organisations et associations. Il est notamment administrateur au RSI, membre actif au sein de l’ASBL Les Hubertins et membre de la Conférence Saint-Vincent de Paul.

 

Laurent est grand amateur de marche ; il y a peu, il a mené les démarches afin que le tracé « Via Arduinna » du Chemin de Compostelle, qui va d’Aix-la-Chapelle et Malmedy vers Orval, passe par Saint-Hubert. Une façon d’attirer et de faire découvrir notre Commune aux nombreux marcheurs qui y passent…

 

Mais ce qui passionne aussi Laurent, c’est le contact avec les citoyens. Il explique :

 

« J'apprécie plus que tout d’aller à leur rencontre, de les écouter du petit souci de l’un, aux éléments plus préoccupants de l’autre. La proximité des gens est primordiale pour moi, car des faits concrets valent mieux que de belles promesses et de beaux discours. C’est ce que j’apprécie dans la vision de CAP : le développement de notre Commune vers plus de Bien-être pour toutes et tous, tout en restant pragmatique. Je me réjouis de contribuer activement aux projets liés notamment au Palais Abbatial et au Quartier Abbatial ainsi qu'à l’ensemble du cœur historique de Saint-Hubert. Dans un autre secteur, le projet de nouveau complexe pour le football m’enthousiasme particulièrement. »

 

Chef de projet dans le secteur informatique, Laurent est habitué à traiter ses dossiers avec rigueur et entend utiliser cet atout dans le cadre de ses activités au sein de CAP, pour un développement inspiré et novateur.

 

Tous ensemble, on garde la CAP !

Sandrine BOUCQUEY-COLSON

 

Responsable ressources humaines et juridique

 

48 ans

 

Saint-Hubert

 

sandrine.boucquey@cap-2018.be

 

Sandrine Boucquey, épouse de Frédéric Colson et maman d'Edwige et de Mathis, est juriste de formation. Elle est Responsable ressources humaines et juridique dans une société informatique, un métier dans lequel l’Humain a une place centrale.

 

Originaire de Bruxelles, Sandrine a rejoint Saint-Hubert en 2001 et est tombée sous son charme :

 

« Quel bonheur d’ouvrir chaque jour les yeux sur des paysages aussi beaux et changeants que ceux de notre Commune. Nous avons ici une qualité de vie incroyable ! Fan de marche nordique, j’apprécie de parcourir nos forêts. Un week-end idéal, ce sont des kilomètres de balades et du temps passé derrière mes fourneaux pour préparer des petits plats (avec des produits locaux) pour mes amis ou ma famille à laquelle je suis très attachée. »

 

Séduite par le dynamisme, l’enthousiasme et la simplicité de l’équipe CAP, Sandrine l’a rejointe en souhaitant y apporter ses idées et compétences.

 

« La vision proposée par l’équipe CAP 2018 pour Saint-Hubert et ses villages est concentrée sur toute la beauté de notre environnement, tout le potentiel de notre patrimoine et de notre terroir. Ce sont des aspects de notre Commune qui peuvent être encore mieux mis en valeur, pour le Bien-être de toutes et tous. L’ensemble du programme de CAP 2018 forme un tout cohérent autour de ces éléments. Parce que j’aime travailler et être utile, j’espère pouvoir y contribuer activement. »

Francis CLAUDE

 

Technico-commercial

 

54 ans

 

Arville

 

francis.claude@cap-2018.be

 

Francis Claude est domicilié à Arville depuis une trentaine d'années. Il est l’époux de Vinciane Fourny et le papa d’Alison et Margaux.

 

Francis est technico-commercial dans le domaine de la serrurerie, poste dans lequel il a un haut niveau de responsabilité et de prise de décision.

 

Avec un père actif dans la politique pendant 30 ans sur les communes d’Offagne/Paliseul, Francis a été sensibilisé à « la chose publique » depuis son plus jeune âge :

 

« Mon père m'a appris à être attentif aux autres, à les écouter, les aider, explique-t-il. Et pour cela, il faut s'impliquer en donnant de son temps.

 

Alors, comme lui, j'ai choisi la politique, ce qui me permet d'être proche du citoyen. Plutôt qu’un conférencier, je suis un homme de terrain, qui aime les résultats concrets, respectueux de tout et de tous.

 

J'ai rejoint le groupe CAP en 2006, après les élections, avec le souhait de le renforcer. Et nous avons travaillé sans cesse dans le respect du domaine, des capacités et des idées de chaque membre du groupe.

 

Je suis fier de figurer sur la liste des candidats CAP 2018 car notre groupe continue à prouver de jour en jour sa capacité de gestion et d'investissement pour les habitants de l’entité de la commune. Un groupe qui a une vraie vision pour l’avenir de notre Saint-Hubert ! »

 

Tous ensemble, on garde le CAP !

Pauline PICARD

 

Infirmière

 

25 ans

 

Arville

 

pauline.picard@cap-2018.be

 

Originaire d’Arville et vivant à Saint-Hubert avec Jeremy Felix, Pauline est la benjamine de notre équipe. Elle est infirmière indépendante à domicile.

 

Dès qu’elle en a l’occasion, Pauline apprécie de savourer des plaisirs simples et authentiques : se promener en forêt, flâner autour d’un verre au pied de la Basilique, entre amis ou en famille.

 

« J’apprécie également la musique et plus particulièrement le chant, qui m’apporte réflexion et sérénité ; je le pratique régulièrement pour mon propre plaisir », dit-elle.

 

« Je suis fière de faire partie de l’équipe CAP 2018, une équipe motivée, entrepreneuse et disponible pour sa Commune, avec une éthique de travail qui me correspond. »

 

A la fois discrète et déterminée, Pauline voudrait à présent apporter sa pierre à l’édifice afin de valoriser Saint-Hubert :

 

« cette ville si chère à mon cœur… De par mon métier, mes affinités vont naturellement vers le secteur social. L’extension du Home Herman pour 61 lits supplémentaires, déjà lancée par la majorité CAP en place, me réjouit : il est important que nous puissions offrir des conditions d’accueil optimales à nos aînés. Je serai également ravie de contribuer au projet de Résidence-service destinée aux Seniors ou aux différents projets liés au secteur social orientés vers plus de bien-être pour les citoyens. »

 

Tous ensemble, on garde le CAP !

André ADAM

 

Educateur spécialisé - délégué syndical

 

55 ans

 

Vesqueville

 

andre.adam@cap-2018.be

 

Marié et papa de trois enfants de 26, 22 et 19 ans, André est éducateur spécialisé auprès de personnes handicapées et polyhandicapées depuis 33 ans.

 

André a toujours été impliqué dans le foot, d’abord comme footballeur au RFC Saint-Hubert, puis joueur-entraîneur au Standard d'Arville et à la JSC Vesqueville, et enfin aux vétérans à l'US Awenne ; aujourd’hui, il est toujours sur le terrain … en tant qu’arbitre. Il est également membre du club de VTT Lum's Bike à Arville et de la Troupe du Cercle Wallon Vesquevillois...

 

« La commune de Saint-Hubert est mon fief, j'y ai toujours vécu. Je ne me vois pas vivre ailleurs. J'aime ses gens et je m'y sens bien. Le patrimoine architectural, historique, religieux cumulé au patrimoine NATURE sont d'une richesse inégalable à mes yeux... »

 

André explique pourquoi il a rejoint CAP :

 

« Ce qui m'a d'emblée plu chez CAP, c'est la qualité des personnes qui composent le groupe ainsi que la richesse des débats, des idées et des projets ; l'exercice de la politique au sens noble, au service de la cité et des citoyens. L’adage « Ensemble, on est plus fort » trouve vraiment tout son sens dans une telle équipe.

 

En 2018, ce seront mes cinquièmes élections communales. Après un mandat comme conseiller communal et deux mandats comme conseiller de l'Action sociale, j'ai eu la chance de rejoindre l'exécutif communal après les élections de 2012. Une expérience très enrichissante bien que harassante et intensive. J'ai diminué mon temps de travail pour me consacrer à mon mandat et ai accepté de prendre les commandes du CPAS parce que cette matière m'intéresse particulièrement même si le travail se réalise principalement "dans l'ombre". J’espère pouvoir poursuivre le travail à l’issue du prochain scrutin, rester attentif à chacun, au service de tous et d'abord des plus démunis ! »

Gaelle BROGGI-HENNEAUX

 

Accueillante extra-scolaire

 

35 ans

 

Lorcy

 

gaelle.broggi@cap-2018.be

 

Originaire d’Hatrival, Gaëlle mène sa vie d’épouse, de maman de quatre enfants et d’assistante extra-scolaire à l’école d’Arville, en s’appuyant sur des valeurs fortes acquises au sein d’une famille où les différentes générations s’entraident.

 

Gaëlle a choisi de rejoindre l’équipe CAP 2018 afin de mettre son enthousiasme au service d’un groupe dont le dynamisme l’a séduite depuis six ans :

 

« Je me retrouve dans les valeurs que cette équipe défend : consultation citoyenne, communication, solidarité… »

 

Elle souhaite contribuer au développement de notre Commune :

 

« Je crois à son potentiel pour ses habitants et ses touristes qui apprécient nos belles forêts, le potentiel d’une commune vers le "bien-vivre" de tous et dans le respect de chacun. »

 

Disponible et motivée, Gaëlle met au centre de ses préoccupations l’écoute de chacun :

 

« Mes engagements : garder un regard attentif et nouveau sur les rencontres entre tous les citoyens: enfants, jeunes, moins jeunes, seuls, en couple ou en famille......dans les bons et moins bons moments de la vie. »

 

Tous ensemble, on garde le CAP!

 

Pierre HENNEAUX

 

Kinésithérapeute et agent provincial

 

56 ans

 

Vesqueville

 

pierre.henneaux@cap-2018.be

 

Pierre Henneaux , « Boucles d’argent », a 56 ans, « ou plutôt 2 x 28 ans », rectifie-t-il :

 

« 28 ans dans l’insouciance et 28 ans dans la vie familiale et professionnelle. Natif de Vesqueville, je n’ai jamais quitté mon village sauf pour passer dix mois sous les drapeaux.

 

Je vis depuis près de 25 avec Marie-Christine et nous avons une fille, Perrine. J’ai également 4 beaux-enfants et 7 petits-beaux-enfants. »

 

Pierre travaille depuis 31 ans dans un institut médico-pédagogique qui accueille des enfants porteurs de polyhandicaps. Il est également kiné indépendant depuis 30 ans.

 

« J’aime habiter dans un village qui vit. Et donc, depuis ma jeunesse, j’ai toujours voulu contribuer à faire vivre Vesqueville. C’est ainsi que j’ai été (ou que je suis) membre du club des jeunes, du club football ou de la troupe de Théâtre de mon village. Et c’est ainsi que de la même manière, je m’implique et je m’impliquerai dans la VIE de ma Commune. Je veux contribuer à l’image de ma Commune, à son essor, à la reconnaissance de son patrimoine naturel et architectural extraordinaire.

 

J’ai rejoint CAP en 2006. Après avoir siégé pendant six ans comme conseiller, j’ai eu l’honneur, grâce a votre confiance, de devenir échevin. Un poste riche en satisfactions mais aussi en remises en question et en difficultés. Un poste qui exige beaucoup d’humilité.

 

Ce mandat n’a pas été un long fleuve tranquille mais j’ai eu la chance de travailler avec des enseignants, des ouvriers, des employés, des moniteurs motivés qui, par leur professionnalisme, ont contribué à la qualité forte des services rendus à la population.

 

Parmi les sujets à traiter, je pense, par exemple, à la création de nouvelles infrastructures à différents niveau (notamment sportives), mais aussi à l’attention qui doit être donnée à nos lieux de sépulture... Ou encore au projet de rationalisation de notre réseau d’eau, notre or bleu, projet qui se clôture sur papier et qu’il nous appartient à présent d’exécuter.

 

Enfin, soyez sûrs que si je m’engage avec une équipe solide, avec des femmes et des hommes motivés, c’est parce que je crois en nous avec vous, jusqu’au bout. Et j’y consacrerai le temps et l’énergie que notre Commune mérite ! »

 

Tous ensemble, on garde le CAP !

Céline NICOLAS

 

Assistante sociale (aide à la jeunesse)

 

43 ans

 

Saint-Hubert

 

celine.nicolas@cap-2018.be

 

L'idée de pouvoir proposer mon énergie, ma motivation, mon temps, le fruit de mes recherches, ... aux destinées de la vie borquine me passionne.

 

Pour cela, je pense pouvoir invoquer certaines de mes forces.

 

 Mon travail.

 

Il consiste depuis 20 ans à mener des projets en équipe, de la conception à la réalisation.

C'est ainsi le sens des responsabilités, la capacité à rechercher les bons contacts, à faire converger les compétences, à être vigilant par rapport à l'aboutissement de ce qui a été décidé, ...

 

 Mes loisirs.

 

C'est notamment la pratique du trail qui implique la volonté, le caractère, le jusqu'au boutisme, par tous les temps, sur tous les terrains pentus, boueux, rocailleux. C'est aussi l'organisation d'épreuves; c'est l'amour de la nature, son respect, avec la compréhension du soutien dont celle-ci a besoin. La faune, la flore sont, comme nous, des composantes à part entière, de la vie sur terre.

 

Mes loisirs, c'est aussi le plaisir de faire de la pâtisserie (goût des bonnes choses et justes proportions); c'est aussi exprimer mon intérêt pour la vie sociale, pour les discussions constructives, pour l'écoute salvatrice. La vie se croque peut-être mais surtout elle se cultive avec soin, art et méthode.

 

 Ma vie de famille.

 

C'est essentiellement mon fils, un jeune garçon qui devient homme qui rejoindra bientôt les études supérieures. Il me laisse maintenant les moyens de me consacrer à mon engagement politique.

 

 Mon engagement politique.

 

Il est né de mon attachement pour ma ville natale, de ma sympathie pour les gens, de mon envie d'aider, de soutenir, d'encourager, de prendre des initiatives, de construire, de mener à bien, ... pour l'ensemble, pas pour moi.

 

CAP 2018 m'en a offert l'opportunité par le modèle d'ouverture, de liberté de pensée, de dynamisme, de partage qu'il représente, qu'il est.

 

Avec ce mouvement, nous avons décidé de remettre à plat notre vision de la commune, d'examiner, avec le regard des citoyens, ses besoins compte tenu de l'évolution des situations, une manière de lui donner l'essor qu'elle mérite et que nous attendons tous.

 

Le programme qui a résulté de toutes nos réunions, avec ses valeurs éthiques, son souci de participation citoyenne, ses audaces, ses ambitions, ses idées nouvelles, ... m'a convaincue. Il fallait en être.

 

C'est ainsi d'ailleurs que les collègues sympathisants du mouvement m'ont donné la responsabilité de la fonction de coordinatrice, d'animatrice, et, cela ma comble, et, comme je le disais, cela me passionne.

 

"Tout est possible pourvu d'y croire et de s'en donner les moyens".

Souhaitons-le ensemble...

Patrick PIERLOT

 

Employé bancaire

 

46 ans

 

Saint-Hubert

 

patrick.pierlot@cap-2018.be

 

Patrick Pierlot vit à Saint-Hubert. Il est échevin et comptable dans une société de gestion de fonds d’investissement. Il consacre son temps libre aux voyages, à l’œnologie, à la nature, au football, ainsi qu’à ses amis, ses filleules et sa famille.

 

Patrick est actif dans la vie politique depuis qu’il a 22 ans. Il est l’un des fondateurs du groupe CAP. Son engagement politique est motivé par sa volonté de participer à un « projet fédérateur, au-delà des clivages et des idéologies, et mobilisateur de toutes les énergies, de toutes les forces de notre Commune. »

 

Il explique la position de l’équipe CAP :

 

« Le changement, c’est nous qui l’incarnons depuis 2012 ! Un véritable changement au profit de tous, un changement où les mots se transforment progressivement en actes.

Aujourd’hui, notre objectif est de poursuivre le travail entamé. Nous partons en campagne la tête haute, fiers de notre bilan ! Nous avons la ferme volonté de continuer à développer notre Commune pour répondre aux impératifs des citoyens en matière de sécurité, santé, bien-être, développement économique et touristique… Nous voulons être attentifs à chacun et chacune de vous.

 

Tout n’a pas évidemment été possible en un mandat : six ans, c’est court par rapport à un projet d’une telle envergure et par rapport à la situation dont nous avons hérité en 2012. Nous devons continuer ensemble le chemin du progrès. Ensemble, nous poursuivrons nos efforts pour améliorer encore l’image de marque de notre Commune, pour lui rendre son poids et sa voix dans la région. »

 

Si Patrick propose à nouveau sa candidature aux prochaines élections communales, c’est par amour pour sa Commune et avec l’envie de servir notre population. Et aussi avec l’énergie qu’il puise dans les valeurs qui lui ont été transmises par sa famille : la morale, le sens de la justice et le goût des autres.

 

« Avec votre soutien, avec votre confiance, nous prenons aujourd’hui devant vous l’engagement de la réussite ! »

 

Tous ensemble, on garde le CAP !